top of page

SECEND : EN AUCUN CAS À LA POUBELLE

«Sauvez des aliments et épargnez de l’argent». Cette idée d’Angeline et de Laurin était aussi simple que séduisante: Ils vendent en ligne des aliments périmés mais encore consommables qui autrement auraient fini à la poubelle. Ainsi, ils s’engagent concrètement contre le gaspillage alimentaire.


Qui es-tu ?

Angeline, co-fondatrice de SECEND. Avec mon ami Laurin, j’ai ouvert une boutique en ligne de produits alimentaires encore consommables en 2021. Trois traits de caractère qui me décrivent? Je dirais : équilibrée, positive et flexible.


Qu’apportes-tu de nouveau sur le marché ?

Secend.ch est une boutique en ligne pour produits alimentaires périmés mais encore consommables, et qui auraient dû finir à la poubelle. Et ceci uniquement parce que leur date de péremption a été atteinte ou dépassée. Cela ne veut pas nécessairement dire que ces produits ne sont plus bons – ils sont encore consommables ! Dans la plupart des cas, la qualité du produit reste intacte pendant encore plusieurs mois ou même plusieures années. Chez SECEND, nous pouvons acheter ces produits, et à prix avantageux. Ainsi, nos client·e·s s’engagent également contre le gaspillage alimentaire depuis chez eux et économisent beaucoup d’argent. À ce jour (juillet 2023), nous comptons environ 300 tonnes de produits alimentaires épargnés et quelques 20’000 commandes livrées.


Quand et comment cette idée est-elle venue ?

Laurin et moi avons beaucoup voyagé en tant que mannequins dans le passé. À la gare Est de Berlin, nous avons fait la découverte d’un marché de produits alimentaires épargnés où des produits alimentaires sont vendus peu avant leur date de péremption. Nous avons trouvé cela vraiment génial et voulions absolument établir ce même concept chez nous en Suisse. Il nous était cependant clair que nous ne voulions pas d’un endroit physique. L’idée était de lancer ce commerce en ligne et ainsi de livrer dans toute la Suisse. De cette manière, les produits alimentaires peuvent être épargnés en grande quantité, considérant que chaque citoyen·ne jette en moyenne 300 kg de nourriture par année. Nous voulions donc absolument aller au bout de notre idée. Et comme nous avons tout établi ensemble, nous nous sommes toujours motivés mutuellement.



Qu’est-ce qui te fait le plus plaisir ?

Chaque animal qui m’accompagne, de la bonne nourriture végane, et des client·e·s satisfait·e·s.


À quoi ressemble ton quotidien ?

La première année qui a suivi l’ouverture de notre boutique, nous étions toujours dans l’entrepôt et nous occupions d’emballer nos paquets nous-mêmes. Aujourd’hui, nous déléguons cette tâche à notre partenaire logistique et nous consacrons aux tâches administratives depuis chez nous. Ce que je préfère, ce sont les tâches créatives comme la mise en place de la boutique en ligne, le design des newsletters ou les réseaux sociaux.


Quel est ton superpouvoir?

Dans chaque situation, je suis capable de voir le positif.


As-tu déjà échoué ?

Au début, il était difficile de convaincre les producteurs et les grossistes de travailler avec nous. C’est pourquoi, nous faisions le commerce de beaucoup de produits inconnus du marché au début. Avec le temps, de grandes marques ont également reconnu la valeur de SECEND et ont décidé de travailler avec nous. Cela requière patience et persévérance, mais cela en vaut largement la peine !


Te rappelles-tu d’un moment important que tu aimerais partager avec nous ?

Oui ! Ce dont j’ai vraiment pris conscience, c’est que le contenu des vidéos est ce qu’il y a d’essentiel en matière de marketing sur les réseaux sociaux. Il ne faut surtout pas sous-estimer la valeur de ces vidéos.


5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page